Repères pour une histoire de la vallée de Munster

Reproduction de l'œuvre de Marie-Bonaventure Lebert
Munster en 1809 (Marie-Bonaventure Lebert).

Repères pour une histoire de la vallée de Munster

Gérard Leser
Président de la Société d’Histoire du Val et de la Ville de Munster

Les pages qui suivent reprennent pour l’essentiel les éléments de la confé- rence faite à l’occasion du 700e anniversaire de la communauté du val et de la ville de Munster, en juin 1987.

Elles n’ont d’autre but que de proposer un certain nombre de dates repères dans l’histoire de la vallée de Munster, car il est difficile de résumer en un si petit nombre de pages un passé particulièrement riche et dense, ce petit livre ne veut en aucun cas se prétendre complet.

N’oublions pas que c’est à partir du vécu d’aujourd’hui que nous donnons sens et signification au vécu d’hier, car le passé n’est jamais reproduit à l’identique mais il est réinterprété.

Ce qui importe, c’est de nous méfier du culte mythifiant du passé et de mettre l’accent sur la création et la créativité passée pour affronter le présent, relever ses défis, inventer l’avenir.

C’est donc connaître et comprendre ce qui s’est passé hier dans le but d’une fidélité inventive, un respect et une connaissance active qui s’inscrivent dans le cœur même du présent.

En 1537 le secrétaire du conseil de la communauté du val et de la ville de Munster écrivait le texte suivant au duc de Lorraine :

« Statt und Thal Münster sind ein Margstein und Schlüssel zwischen Deutschland und Eurer Fürstlichen Gnaden Landschaft ».

« La ville et la vallée de Munster sont une pierre-borne et une clé entre I’Allemagne et les paysages de votre grâce princière ».

Auguste Scherlen, 1925

« Aux anciens habitants du Val Saint Grégoire revient le mérite d’avoir fait de l’industrie fromagère vosgienne une industrie nationale, et d’avoir pour des siècles, assuré I’aisance à une contrée déshéritée ».

Pierre Boyé, 1903

À l’occasion de la nouvelle réédition de ces Repères corrigés et complétés, je tiens à exprimer mes vifs remerciements à Mlle Annick Mechin, archiviste de la ville de Munster pour les informations transmises, MM. Gérard Bobenrieter pour les indications précieuses concernant le nombre d’ouvrages provenant de la bibliothèque de l’abbaye conservés à la bibliothèque municipale de Colmar, Gérard Jacquat pour les photos et Freddy Florence, ancien secrétaire de la société d’histoire pour le suivi du dossier, et à Angèle et Bernard Schaffner pour la relecture de la présente édition réactualisée.

« Le patrimoine est un lieu de passion, il est à la fois créateur lorsqu’il s’enra- cine dans l’amour du passé, l’aptitude de vivre ensemble et en harmonie. Il est dévastateur lorsqu’il alimente le repli sur soi ».

Jacques le Goff, historien médiéviste.

« La tradition n’est pas la conservation des cendres, mais la transmission du feu. »

Gustav Mahler.

1/ Une chronologie